Contribution du Projet de recherche Interdisciplinaire COPS à un article dans le Journal of Biogeography : Mécanismes biogéographiques impliqués dans la colonisation de Madagascar par les vertébrés africains.

La publication de l’article « Mécanismes biogéographiques impliqués dans la colonisation de Madagascar par les vertébrés africains: rifting, rafting et voie semi-terrestre. » dans le Journal of Biogeography le 9 décembre 2020 est le parfait exemple de l’aboutissement d’un projet de recherche interdisciplinaire soutenu par ISblue.

Initié dans le cadre du LabexMer (devenu ISblue), la collaboration entre les thèmes sur la recherche pour le climat par l’océan (Thème 1) et les interactions entre la terre et l’océan (Thème 2), a contribué à cette publication originale sur la colonisation de Madagascar par les mammifères.   

Le projet COPS – Courants Océaniques du Passé et dépôts Sédimentaires a permis ce travail de recherche collaborative impliquant Daniel Aslanian (REM), Thierry Huck (LOPS), Marina Rabineau (LGO) et Yurui Zhang (postdoc financé par le LabexMer/ISblue, l’Ifremer et l’UBL).

Cette publication présente une estimation du temps de trajet entre l’Afrique et Madagascar avec l’outil lagrangien Ariane du LOPS et des sorties de modèle paléoclimatique de l’Éocene (il y a 55 millions d’années) du LSCE, pour infirmer l’hypothèse que les petits mammifères type lémuriens aient pu survivre à un si long voyage sur un radeau flottant (estimé à 60-70 jours). Les chercheurs du LGO/REM proposent qu’ils aient pu traverser d’île en île grâce à la ride de Davie qui devait presque émerger à l’époque.

Cartes physiographiques passées et présentes du canal du Mozambique
Cartes physiographiques passées et présentes du canal du Mozambique. Les observations indiquent trois épisodes d’exposition subaérienne: (a) Crétacé supérieur – Paléocène précoce (66–60 Ma), (b) Éocène – Rupélien récent (36–30 Ma), (c) Serravallien – Messinien supérieur (12–05 Ma) , tandis que (d) montre la bathymétrie actuelle. Les animaux représentés dans les coins supérieurs gauche de a, b et c peuvent avoir colonisé Madagascar à ce moment là.

Auteurs : Masters, Judith C., Fabien Génin, Yurui Zhang, Romain Pellen, Thierry Huck, Paul Mazza, Marina Rabineau, Moctar Doucoure, Daniel Aslanian, 2020: Biogeographic mechanisms involved in the colonisation of Madagascar by African vertebrates: rifting, rafting and runways. Journal of Biogeography, (JBI-20-0163), in press, doi: 10.1111/jbi.14032.  
https://doi.org/10.1111/jbi.14032