26 janvier 2021 – Retour sur la journée dédiée au développement durable

Comment intégrer les défis sociétaux dans les pratiques scientifiques, pédagogiques et citoyennes ? Retours d’expérience, table ronde et ateliers.

Pour l’école universitaire de recherche ISblue, le thème du développement durable, ses enjeux et comment les intégrer dans la recherche et la formation est une question importante pour préparer les étudiants au monde dans lequel ils vont vivre. Le but de cette journée était de recueillir des retours d’expérience, d’échanger et d’en tirer les conséquences aussi bien dans la recherche que dans les projets de formation.

Expérimentations, formation, conférence et table ronde

Groupe de travail d’éco-responsabilité au sein du LEMAR-IUEM, Sébastien Artigaud, ingénieur de recherche, UBO.

Lancé en mars 2019, le groupe de travail a démarré du constat que l’empreinte carbone d’un chercheur est plus importante que celle d’un citoyen moyen. La notion d’exemplarité a aussi motivé de la création de ce groupe de travail. Le groupe a désigné 5 axes d’amélioration : transport, numérique, déchets, énergie et alimentation.

Formation au développement durable :
Unité d’enseignement dédiée au Développement Durable et à la Responsabilité Sociétale, Nadia Zeini, IMT Atlantique, chargée d’enseignement et de recherche au département langues et cultures.

L’unité d’enseignement existe depuis 7 ans et touche 240 étudiants par an. Cette U.E couvre la sensibilisation et l’action locale à l’échelle du campus. C’est aussi un espace pour que les étudiants puissent se questionner sur les enjeux sociétaux et environnementaux. Le rendu final du travail demandé se présente sous la forme d’un poster de vulgarisation scientifique.

Enjeux et responsabilités de l’ingénierie, Pascal Redou, directeur de la formation et Delphine Toquet, enseignante en Sciences Humaines à l’ENIB.

Cet enseignement est né de l’idée de former non seulement des ingénieurs mais aussi des citoyens engagés et du parcours Ingénieur Honnête Homme. La formation Enjeux et Responsabilité de l’Ingénierie se fait tout au long de la formation des ingénieurs sur 5 ans. Elle aide les étudiants à définir leur utilité et leur crédibilité sociale et d’avoir conscience des enjeux environnementaux et sociétaux.

Unité d’enseignement Science et Société, Adélie Pomade, enseignant-chercheur en droit à l’UBO et responsable de l’U.E.

Cette U.E s’adresse aux 8 mentions de Masters des Sciences de la Mer et du Littoral de l’IUEM qui couvrent aussi bien les sciences naturelles (biologie, chimie…) que les sciences humains et sociales (droit, géographie…). Elle a pour finalité d’ouvrir les étudiants à l’interdisciplinarité et aussi d’apporter une sensibilisation aux enjeux entre sciences et société. L’originalité de cette U.E est de créer du lien entre les étudiants de Master 1, de Master 2 et les doctorants en invoquant une double posture : scientifique et pédagogique.

Retours d’expériences : Point de vue des étudiants sur le rôle d’ambassadeur de l’océan (Ocean Steward).

En juin 2019, le Conseil Scientique International qui accompagne le projet ISblue avait évoqué cette notion d’ambassadeur de l’océan. Nous avons demandé aux étudiants de tous les établissements ISblue de nous donner leur avis sur ce concept.

Aurélie Panetière, ingénieure Hydrographe et Océanographe à l’ENSTA Bretagne nous a fait part de son expérience :

Voici deux autres témoignages : une stagiaire au Lab-Sticc et une doctorante au LOPS.

Conférence :
Comment la pratique de la médiation scientifique renforce la formation des étudiants sur les enjeux du développement durable ? par Anne Rognant, conservatrice à Océanopolis.

Océanopolis est très actif dans le domaine de la médiation scientifique et a apporté son expertise auprès de la communauté ISblue. Voir la présentation.

Table ronde :  Comment être un steward de l’océan ? 

Une discussion a pu avoir lieu en présentiel avec les participants suivants :

– Cédric Javanaud, directeur de la sensibilisation, Fondation GoodPlanet
– Anne Rognant, Océanopolis 
– Greace Crystle, doctorante au LOPS
– Jennifer Beckensteiner, Postdoc AMURE
– Dorian Cazau, enseignant-chercheur ENSTA-Bretagne 

Les interlocuteurs ont pu échanger sur le rôle de leur structure pour que les jeunes scientifiques se sentent « ambassadeur de l’océan », sur leur rôle personnel et sur les pièges à éviter concernant ces questions.

Ateliers de réflexion

Atelier 1 : Comment intégrer le développement durable dans nos enseignements  
Objectifs : co-construire une réflexion pour l’intégration du développement durable au sein des formations du périmètre ISblue.

Atelier 2 : Comment intégrer le développement durable dans la construction et l’évaluation des projets de recherche

Objectifs : proposer des évolutions concrètes des appels à projets ISblue qui permettraient d’inciter les porteurs de projets et les évaluateurs à mieux prendre en compte ces aspects.